Maison des Echevins

Offerte à la ville de Cluny par Mademoiselle Angély Rebillard (1922-2014) pour acceuillir "comme à la maison" les chercheurs de passage, la "Maison des Échevins" poursuit aujourd'hui sa mission d'hébergement avec l'association "Cluny de la Paix - Maison des Échevins" qui en assure la gestion et l'animation.

Elle a aussi pour vocation d'être un lieu dédié à la culture, à l'art et à l'éducation. Elle est le siège social de plusieurs associations qui oeuvrent dans ce sens.
Les salles sont disponible à la location pour des évènement culturels et artistiques ponctuels.

Tarifs de location de la salle (hors adhésion) :

Demi-journée : 40 €
Journée : 70 €
Soirée (concert, évênement) : 40 €
Longue durée (exposition, masterclass…) semaine de 7 jours:  250 €
5 jours : 200 €
Week-end : 100 €
+ ménage : 50 €


Si vous souhaitez obtenir de plus amples informations sur l'hebergement, merci de bien vouloir nous adresser un message à l'adresse: lamaisondesechevins@hotmail.fr

Histoire de la Maison des Echevins
La petite histoire de la Maison des Échevins commence en 1450, quand 3 habitants de Cluny se cotisent pour acheter une maison face à l'église de la Bienheureuse Sainte Marie des Panneaux (Église Notre-Dame). Cette maison (peut-être la Maison des dragons...) présentait un emplacement central idéal pour en faire la Maison commune, et suivant les termes employés, y conserver les archives, déposer les armes et y faire confrérie ; l'acte de vente est en date du 20/2/1451.
Mais cette prise d'indépendance ne convient pas aux Abbés de l'époque : I' Abbé Eude de la Perrière puis l'abbé Jean de Bourbon prennent cette initiative comme un contre- pouvoir et dressent procès. Les Echevins sont obligés de vendre cette maison et doivent stocker leurs armes ailleurs.
Ce n'est qu'en 1619 que l' opposition de l'Abbaye est levée et que l' Hôtel de Ville s' installe dans cette maison au n°22.

Les Echevins représentent les corporations de Cluny, chaque corps de métier propose des représentants (une quarantaine environ) les séances sont présidées par un moine de I' Abbaye, qui contrôle ce qui s'y passe.
Le devoir des Echevins est de protéger la ville (raison pour laquelle ils entretiennent une milice et possèdent des armes). Les archives de la ville relatent les assemblées qui se tenaient à la Maison des Echevins au moment de la Révolution, avec la foule massée en bas, et dans la rue où étaient données les instructions et les décrets, toutes fenêtres ouvertes. C’est en 1793, face à l'exiguïté des locaux qui ne répondait plus aux besoins, que l'Hôtel de Ville est transféré aux Récollets désaffectés, puis successivement au chevet de l'Eglise Notre Dame avant de s'établir dans I' Abbaye elle-même et enfin au palais Jacques d'Amboise. La Maison des Echevins fut donc la Maison de la ville pendant plus de 170 ans (1619 -1793). Après son occupation par plusieurs particuliers, la Maison est mise en vente en 1987 et acquise par Mademoiselle Marie-Angely Rebillard dont les ancêtres furent intimement liés à la vie du pays. L'objectif de Marie-Angely était d'offrir à la ville une structure d'accueil, permettant d'allier un lieu de réunion et un hébergement dans le but de servir et développer des activités culturelles et artistiques à Cluny ; c'est ainsi que l'Association la Maison des Echevins fut créée. La salle dite « du conseil » est historique, aménagée en 1770, elle a été restaurée en 1990 grâce à un mécénat important. La Maison est inscrite à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques et a reçu le 20 juin 1990 le Label Patrimoine Historique de l'Association Les Vieilles Maisons Françaises. Mademoiselle Rebillard a fait don de la Maison à la Ville le 11 mai 2000. Une association dotée d’un bail emphytéotique courant jusqu’en 2078, à l’euro symbolique, s’est alors formée, afin de permettre une gestion pérenne et fidèle à l’esprit voulu par sa donatrice. En 2019, L’association « La Maison des Echevins » a fusionné avec l’association « Cluny de la Paix » également fondée par Marie-Angély Rebillard.